Les avantages de l’apprentissage

L’offre de formation en apprentissage se décline sur l’ensemble des secteurs d’activités, à quelques exceptions près, comme les professions libérales. L’apprentissage qui permet d’accompagner les jeunes pendant tout leur cursus, du CAP au diplôme d’ingénieur, est une vraie opportunité pour les entreprises qui peuvent y puiser les ressources dont elles ont besoin.

Avantages pour l’employeur

  • Permettre à l’employeur de doter progressivement l’entreprise des compétences qui lui seront nécessaires à moyen terme.
  • Remédier aux difficultés de recrutement dans certains métiers.
  • Réaliser un investissement sécurisé : la formation d’un apprenti en CFA n’entraîne aucun coût supplémentaire pour l’entreprise, les dépenses de fonctionnement étant financées, en tout ou partie, par la taxe d’apprentissage et le conseil régional.

 

Avantages financiers

  • Une exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle, selon la taille de l’entreprise.
  • Une prime à l’apprentissage d’au moins 1000 euros pour les employeurs de moins de onze salariés. Cette prime est versée chaque année par la région, jusqu’à l’obtention du diplôme préparé par l’apprenti.
  • Une aide au recrutement d’au moins 1000 euros pour tous les employeurs de moins de 250 salariés qui recrutent un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire. Cette aide est versée par la région, l’année de la signature du contrat.
  • Une aide TPE « Jeunes apprentis» pour les entreprises de moins de onze salariés qui recrutent un jeune apprenti de moins de 18 ans.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé.
  • Des déductions fiscales de la taxe d’apprentissage (bonus alternants, frais de stage, dons en nature).
    Consulter le site de l’Agefiph
  • À noter : le montant de cette aide fluctue d’une région à l’autre et selon la taille de l’entreprise.
  • Aide « contrat de génération » : à hauteur de 4 000 € / an pendant trois ans, si l’apprenti est embauché en CDI dans une entreprise de moins de 300 salariés qui maintient dans l’emploi un senior de 57 ans ou plus ou recrute un senior de 55 ans et plus.
  • Crédit d’impôts : 1 600 € la première année d’une formation de niveau III (Bac +2) ou inférieur, et jusqu’à 2 200 € si l’apprenti est reconnu travailleur handicapé.